31 mai 2006

Week-end "Descente" pour l'Ascension

4 jours, ça ne se laisse pas passer!
Donc, un petit week-end VTT dans le diois a été retenu :-) Et d'après le célèbre adage, "plus on est de fous, plus on rit", une collective CAF-GSM c'est très vite imposée.

Comme on a de la chance, le soleil était de la partie... la chaleur aussi :-(


Dès le jeudi après-midi, on attaque par un bon topo au-dessus de Saillans. Un petit tour que j'avais dit....

Pour une reprise, c'est dure. La montée nous a tous semblée interminable! Heureusement qu'une belle descente nous attendait car sinon, je crois que je me serais fait tuer :-)

Mais cette journée aura permis de donner le ton à la suite du week-end: on va faire du vélo le matin, pas trop se fatiguer, faire les boutiques l'après-midi, faire sa culture BD, et le soir, boire des canons, se marrer! En voilà un joli programme.

Donc, on a appliqué à la lettre nos résolutions:

- Coté VTT: de biens jolis singles,

tantôt roulant,

tantôt "arbustif" (Marie's Copyright),

tantôt épinglus,

en tout cas toujours EXTRA!

Les d'jeunz viendront même rouler une après-midi avec nous :-)

- Coté boutique: ben, y'a pas de photos mais je peux vous dire que tout c'est bien passé!

- Coté culture: Attention, la tendinite est proche!

- Coté soirée: les photos parlent d'elles-même. Pas besoin de commenter :-)

Là, c'est seulement l'apéro

Et voilà comment ça fini....

On peut dire qu'on était "A FOND"!!!

A refaire de toute urgence....

14 mai 2006

Une fin de saison "sous une Belle Etoile"


Après une si belle saison de ski, il fallait finir en beauté!
On a donc décidé d'aller faire un tour à la Belle Etoile: normalement, on ne devrait pas trop porter et avec un peu de chance, le regel nous permettra d'avoir une belle moquette pour la descente....
Le seul point négatif.... l'heure du rendez-vous: 5H15 à Meylan!! Faut vraiment être fou mais bon, Skratt, Berny et PPD sont partant.

La montée est éprouvante pour certains, une formalité pour un autre :-)
Au sommet, on a l'occasion de papoter avec quelques groupes bien sympas. Faut dire que c'est un peu la place Grenette du ski de rando ici.
Coté descente, à part d'un petit passage crouté, c'ést plutôt pas mal:
Voilà une saison de ski qui se termine. Elle va laisser la place au VeuTeuTeu.
En espérant qu'elle soit aussi bonne. En tout cas, aussi sympa, ça, j'en suis certaine. N'est-ce pas les potes?

03 mai 2006

Un week-end qui "Valais" le coup!

Comme cette année le week-end du 1er Mai était prolongé, on ne pouvait pas passer à coté de l'occasion!
Suite à une proposition de Ren, l'idée d'aller faire un "4000" en Suisse a vite emballé les foules.
Il fallait juste trouver quelquechose de pas trop difficile pour une première sur glacier. Finalement, la vallée retenue a été le Val d'Anniviers, au départ de Zinal!


Jeudi 27 Avril: Montée à la cabane du Petit Mountet

A la dernière minute, Edith n'a pu se libérer. On part donc à 8: Skratt, Yoyo, Berny, Cédric, Jeannot, Philippe, Renaud et Tonton Alain
On se retrouve avec les Jeannot's boys sur une aire d'autoroute avant Cham'. Casse-croute vite fait et nous voilà parti pour Zinal.
A 16h30, on attaque la montée vers la cabane.... Enfin, en Suisse, le mot "Cabane" désigne un refuge. Et c'est plutôt confortable...
Le début est carrement galère. On enfonce parfois toute la chaussure dans une neige pleine d'eau. Et comme si ça ne suffisait pas, il se met à pleuvoir pendant la montée :-(
Heureusement, notre première cabane n'est pas trop loin!
On aura le droit à un repas gargantuesque, à un dortoir avec duvet et un p'tit dej' digne de certains hôtels.

La seule chose qu'on n'avait pas prévu c'est de devoir payer une bouteille d'eau gazeuse d'1 litre 8FS, soit quasiment 6€!!!!


Vendredi 28 Avril: Montée à la cabane du Grand Mountet

Premier réveil à 5h00. Il faut bien ça si on veut monter jusqu'à la cabane, poser les sacs et enchainer sur le Col Durand! Enfin, ça, c'est l'objectif du jour. On verra qu'il sera vite revu à la baisse....
On doit commencer par un petit bout de descente. Et là, c'est "sauve qui peut". Le regel est quasi inexistant et il faut skier dans une neige infâme. Mais le pire nous attend: au moment de remettre les peaux, c'est une vraie cata! Ca ne colle pas!!!
A tel point que pour certain(e)s, la seule solution est l'élastoplast pour faire tenir le tout :-)



On finit quand même par avancer un peu. Mais c'est beaucoup plus difficile avec des sacs pesant jusqu'à 20 kilos pour certains gourmands ;-)
La dernière montée raide, sous le refuge sêche tout le monde. A croire qu'on n'a rien fait de la saison. Une chaleur moite aura raison de nous.... Une fois au refuge, seul Ren aura le courage de repartir faire un petit tour!

Les gardiens de la cabane sont très sympa et toujours prêts à nous renseigner.

Compte-tenu du prix exorbitant de l'eau, il ne nous reste qu'une solution: tourner à la bière et au vin ;-) Heureusement, il reste la solution "eau de fonte", à 3FS le litre.... qu'on ne paiera finalement pratiquement pas. C'est l'avantage de picoler :-)

La bonne surprise vient du confort du dortoir, chauffé et surtout avec couette! On prend vite gout au luxe...

Par contre, on n'est un peu inquiet coté météo. On ne peut pas dire qu'il fasse grand beau et l'idée de se ballader sur un glacier par brouillard nous enchante pas trop....

Enfin, on verra bien demain!

Samedi 29 Avril: Mont Durand

A peine le reveil a sonné, qu'on se précipite dehors pour voir la météo. Et là, premier bonheur de la journée, on voit un beau ciel étoilé. La journée promet d'être belle!

Le petit dej' avalé, on se prépare pour le départ. Les photographes ne savent plus où donner de la tête tellement c'est bôôôô.

En tout cas, on ne sera pas seuls sur l'itinéraire: au moins 20 personnes en plus de nous! Mais bon, c'est quand même assez vaste pour qu'on ne se skie pas dessus :-)

La montée est tout simplement éblouissante: des glaciers tout autour de nous, des sommets fabuleux:

Le passage de la rimaye donne lieu à un bel embouteillage. C'est le moment de sortir les crampons et de s'encorder.... La remontée de la pente à 40° donne quelques angoisses mais tout se passe pour le mieux.

L'arrivée au col nous dévoile .... la face Nord du Cervin et la dent d'Herens!

Après quelques hésitations, on décide de continuer un peu jusqu'au pied du Mont Durand. Ren et Philippe seraient bien montés au sommet mais le reste de la troupe n'est pas motivé par le caractère "alpin" du final ;-) Déjà qu'il a fallut que je passe sur une arête....

Pour la descente, ce sera "que du bonheur". Une petite couche de poudreuse est tombée la veille!

De retour au refuge, nos 2 "frustrés du sommet" décident de repartir faire un tour! On ne les arrête plus ces 2 là :-)

Dimanche 30 Avril: Cabane du Tracuit

Alors là, on savait qu'on allait en baver! 1400 m de montée, toujours avec nos GROS sacs. On sait aussi qu'il va falloir porter les skis pendant un bon moment... Heureusement, la journée commence par une belle descente. Notre seule crainte, que ce soit gelé de bon matin! Jeannot nous trouve un itinéraire pour éviter la pente par laquelle on est monté le samedi. Le gardien l'a dit "tu peux pas te tromper: tu passes sous le Mamouth, et tu verras bien quand il faut descendre!".

En dehors du début un peu "expo", le reste de la descente est un pur régal.

La remontée tiendra elle ses promesses: portage jusqu'à 2500 pour certains, chaussage un peu plus bas pour d'autres.

On aura le droit à quelques surprises: 3 bouquetins, une trentaine de chamois, 1 tétra-lyre et 2 lagopèdes!

La pente finale pour arriver au refuge sera une nouvelle occasion de sortir les crampons... et de faire un peu d'escalade! Une cheminée nous attend. Ce n'était même pas écrit dans les topos :-(

On n'est pas mécontent d'être en haut! Aujourd'hui, personne ne repartira faire un petit tour ;-)

Pour la première fois du séjour, le ciel est dégagé en soirée et nous offre un splendide couché de soleil sur les 4000: le Bishorn et le Weisshorn.

Par contre, un vent très violent c'est levé, nous donnant quelques inquiétudes pour le lendemain. Ben oui, c'est le jour J oùon doit faire notre sommet!

Lundi 1er Mai: Le Bishorn

Quand le gardien vient nous réveiller à 5h30, on entend toujours le vent dehors. Va falloir se couvrir... Le moral est quand même au top pour nous tous. On va l'avoir notre sommet!

Dès le départ, ça démarre sur les chapeaux de roue. Faut dire qu'avec ce vent, va pas falloir trainer en route!

Hélas pour moi, je sens très rapidement que ça va être difficile: j'ai l'impression qu'on m'a piqué un poumon pendant la nuit. A 3700, je suis bien obligée d'admettre qu'une crise d'asthme pointe son nez. Je fais donc demi-tour, ce sera pour une autre fois :-(

Le reste de l'équipe est déjà loin et pour eux, la réussite semble acquise! Bravo à tous, 4000 validé:

Après une pause casse-croute au refuge, on attaque le retour sur Zinal: 1600m de descente nous tend les bras et on ne va pas bouder notre plaisir! Ca commence par un passage sous un sérac et je peux vous dire que ça en jette :-) La suite n'est pas mal non plus avec une moquette des grands jours, permettant d'envoyer des gggrrrraaannndddeeess courbes.

La fin se fera à pied, mais c'est pas bien grave.

Voilà, c'était un grand week-end, avec comme l'a dit Philippe: "quelques bonnes rigolades, de supers souvenirs et de magnifiques photos.A refaire bien sur........."

J'ai certainement oublié de dire pleins de choses alors je compte sur mes compagnons pour compléter tout ça ;-)